Vous avez visité notre site et souhaitez accueillir un lévrier martyr d’Espagne. Pour cela, il vous suffit de contacter le délégué de votre région en cliquant ici.

Responsable des adoptions :

Béatrice Monnet

Des nouvelles de Nicolasa ajouté le 13 avril 2011

Des nouvelles de Nicolasa

Partager

Voici des nouvelles d’une galga traumatisée, fortement marquée par son passé :
UN MOIS APRES L’ADOPTION : Nicolasa (rebaptisée CANNELLE) se porte bien. Presque 1 mois s’est écoulé depuis son arrivée et beaucoup de progrès faits. Les promenades sont aujourd’hui beaucoup plus sereines. Il ne faut toutefois pas qu’il y ait foule ou que quelqu’un marche derrière elle, même une seule personne, c’est encore trop. Les voitures ne l’impressionnent plus, le trottoir est devenu un lieu familier ou elle se sait en sécurité. Les ballades en forêts sont une récompense, je sens bien qu’elle voudrait gambader seule, mais c’est encore beaucoup trop tôt. Je crois que je n’ai jamais autant marché et ça me fait aussi du bien. Elle ne mange quasiment pas de croquettes. En un mois elle a du avaler l’équivalent d’un bol. Tous les soirs je lui prépare donc un plat et elle semble l’apprécier. Du fromage au dessert et des madeleines au petit déjeuner. Nous avons le rythme. Elle adore la voiture. J’ai beaucoup plus de mal à la faire descendre qu’à la faire monter. Avec moi elle est adorable. Nous la couvrons de bisous et de caresses.
APRES DEUX MOIS D’ADOPTION : Tout se passe bien. Elle est de plus en plus attachante et de plus en plus confiante. Elle commence à vouloir s’amuser et c’est bien agréable. Je ne l’ai pas encore laissée totalement libre mais je sens bien que nous avons fait le plus difficile, même si le rappel ne semble pas totalement acquis. Voici quelques photos de la Princesse. A très vite, Pascale.

Nicolasa était sur le point d’être volée par les gitans dans le pauvre refuge de Villarrobledo. Elle était le souffre douleur des autres chiens dominants. Elle était couverte de cicatrices et elle avait peur de tout. Personne ne pouvait l’approcher sauf sa famille d’accueil. Elle est restée plusieurs mois en accueil pour réapprendre à faire confiance en l’humain avant d’être adoptée. Aujourd’hui, elle est heureuse et elle fait le bonheur de sa famille. Comme quoi, tous les galgos peuvent avoir un avenir en France, même les plus traumatisés.

Voir le diaporama :

http://www.kizoa.com/i-Contact/sflite.swf?did=531658&kc=2715439

Faire un don

Faire un don ou parrainer un galgo de notre association est une façon de nous aider dans nos actions. En retour, vous recevrez un reçu et une lettre de remerciements vous précisant l'action en cours menée par les bénévoles de [...]

Faire un don

Boutique

Vous pouvez soutenir l’association Europe des lévriers en commandant sur notre boutique des accessoires pour vos galgos et podencos.

Nous aider

Pour aider l’association Europe des lévriers, rien de plus simple :

Nous suivre