Vous avez visité notre site et souhaitez accueillir un lévrier martyr d’Espagne. Pour cela, il vous suffit de contacter le délégué de votre région en cliquant ici.

Responsable des adoptions :

Béatrice Monnet

VILLA DEL RIO: LES DONATEURS DANS LA TOURMENTE ajouté le 14 août 2011

Partager

Comme si le drame de Villa del Rio n’était pas assez gravissime, une rumeur jète le trouble parmi les donateurs : le refuge appartiendrait à un galguero !!! En une soirée, les blogs faisant un appel aux dons ont fermé leur post et les forums enchainaient les commentaires scandalisés par la supercherie. Du coup, les associations qui tentent désespérément d’aider ce refuge sont mises à l’index.Et le refuge se voit privé d’argent dont le besoin se fait pourtant cruellement sentir alors que bon nombre de galgos sont tombés malades.

Mais qu’en est-il exactement ? L’homme en question est Bartolome Ramirez. C’est un vieil homme qui ne chasse plus et qui n’élève plus de galgos depuis longtemps. Ancien galguero, il s’est repenti publiquement car en total désaccord avec les pratiques des chasseurs. Depuis, il a construit un refuge dans un immense hangard avec beaucoup de terrain autour et il est en train de léguer ce terrain à Leti, une femme extraordinaire, qui se dévoue corps et âme pour sauver les galgos qu’elle trouve à Tolède où elle travaille. Jusqu’en 2010, cet homme a payé pour la pension d’une soixantaine de galgos et le nettoyage des cages par un salarié. Depuis, Baas Galgos l’a relayé dans ces dépenses. Faute de moyens, cette association ne peut cependant pas tout prendre en charge. Nous sommes donc intervenus, en nous déplaçant à chaque fois jusqu’à Villa del Rio, pour trouver des familles aux galgos qui n’avaient aucune chance en Hollande. Les faibles, les malades, les traumatisés, les vieux, fidèles à notre éthique.

Rien de répréhensible dans tout ça, mais quand la rumeur court… Difficile d’arrêter les gens crédules qui ne savent pas. Pour ce qui concerne l’Europe Des Lévriers, les donations qui ont été faites ont servi à remonter 5 galgos (Noche, Jade, la soeur de Duna, Scarlett et un galgo maigre et affaibli) ainsi qu’une pauvre podenca, dont personne ne se souciait. Elle était recouverte de boue. La boue s’est infiltrée si profondément dans ses oreilles, qu’elle restera probablement sourde. Ces 6 lévriers sont aujourd’hui dans notre pension canine à Madrid. Les galgos ont eu des diarrhées inquiétantes, mais aujourd’hui tout est rentrer dans l’ordre.

Par ailleurs, Cristina a fait remonter 5 chiots à Madrid. Ces derniers ont été gravement affectés par la catastrophe. Ils ont tous été d’abord transféré en clinique et certains sont morts. Ils avaient tous le parvovirus. Ces 5 chiots sont maintenant soignés par la directrice de la pension canine. Enfin, Cristina a envoyé 6 grandes niches en bois à Villa del Rio pour les galgos vivant à l’extérieur du refuge. Aujourd’hui, l’intérieur du refuge est entièrement nettoyé. En revanche, l’extérieur reste problématique. L’eau et la boue inondent toujours le terrain où vivent une quinzaine de galgos et une podenca. En attendant l’arrivée de la pelleteuse pour dégager le terrain de toute cette boue, Cristina a donc envoyé ces niches pour que les galgos puissent avoir un endroit où s’allonger !!!!

Nous vous remercions infiniement pour toute l’aide que vous nous avez apportée à ce jour et qui nous a permis d’agir rapidement. Nous partons à la mi juin à Madrid pour chercher nos loulous et pour les mettre en famille d’accueil en attendant les demandes d’adoption… Les videos ci dessous vous montreront la réalité : le chaos dans lequel la pauvre Leti est plongée en attendant l’aide des associations étrangères.

Faire un don

Faire un don ou parrainer un galgo de notre association est une façon de nous aider dans nos actions. En retour, vous recevrez un reçu et une lettre de remerciements vous précisant l'action en cours menée par les bénévoles de [...]

Faire un don

Boutique

Vous pouvez soutenir l’association Europe des lévriers en commandant sur notre boutique des accessoires pour vos galgos et podencos.

Nous aider

Pour aider l’association Europe des lévriers, rien de plus simple :

Nous suivre