Vous avez visité notre site et souhaitez accueillir un lévrier martyr d’Espagne. Pour cela, il vous suffit de contacter le délégué de votre région en cliquant ici.

Responsable des adoptions :

Béatrice Monnet

Un sauvetage catastrophique ajouté le 28 mars 2017

Partager

Faire confiance … Toute notre action est basée sur ce principe. Un lien fragile qui peut à tout moment se rompre si une des personnes impliquées dans un sauvetage le trahi.

Nos amies Espagnoles nous ont fait confiance et nous avons fait confiance aux adoptants que nous avons choisi. L’enjeu : la vie d’un galgo.

Lors de notre sauvetage de mars, Elsa, une galga craintive, s’est enfuie de chez ses adoptants, 24 h après son arrivée. Nous avions passé en revue toute la clôture des 4000 m2 du terrain. Elle était sécurisée. Alors, comment a t elle pu s’enfuir ? Comment se peut-il qu’une galga s’échappe malgré l’assurance des adoptants de la sortir dans le jardin uniquement en laisse ? Le portail est resté ouvert !!! Une voisine…

Après 2000 km en un week-end, nous revoilà reparti en Dordogne à 5 h de route de chez nous pour la chercher, l’angoisse au ventre, laissant pour Sandrine son petit garçon de 6 ans, moi, ma mère très malade, et nos galgos. Nos maris respectifs sont obligés de prendre des jours de congés. Il faut y aller. Pas question de la laisser. Oui, mais… Une galga craintive, dans un lieu qu’elle ne connaît pas, recherchée par des gens qu’elle ne connaît pas…  Nos chances de la récupérer sont très minces.

La région est très rurale. Pas de sacpa (organisme de capture). Gendarmerie, SPA, chasseurs… tout le monde est prévenu. Nous frappons aux portes des maisons avec des affiches. Les gens sont absents ou calfeutrés chez eux. Bien peu ouvriront. Et nous marchons, marchons, marchons…

Nous sommes seules, nous pour qui, à ce moment précis, seule compte cette galga. Elle sillonne les routes de campagne, certains disent qu’ils ont failli l’écraser. Elle tourne dans un rayon de 3 km autour de la maison. Comme toujours. Elle est là, mais on ne la voit pas. On la cherche, mais on ne la trouve pas.

La nuit tombe. C’est foutu pour aujourd’hui disent les adoptants. Comme si on cherchait une galga pendant les heures de bureau ! La nuit tombe et c’est là que tout commence.

Nous avions pris soin d’emmener un des galgos qui était remonté d’Espagne avec elle. Nous avons marché sur la route où elle a été vue le plus souvent pour laisser des odeurs. Puis, nous avons déposé un linge où il s’était couché avec quelques croquettes à côté. Nous avons garé la voiture à un endroit stratégique et nous avons attendu, couchées dans la voiture. Il faisait froid et humide. C’était inconfortable.

Nous commencions à grelotter quand soudain, nous avons entendu un léger frottement contre la voiture. A travers la vitre embuée, nous avons vu deux oreilles de galgo. C’était elle. Elle avait senti notre odeur et nous avait reconnue. J’ai ouvert la porte, je suis sortie avec Axel, le galgo, et je me suis accroupie derrière lui. Elle a tendu son museau, j’ai tendu la main, nous nous sommes touchées du bout des doigts… Elle est devenue nerveuse, puis d’un coup, elle a sauté dans la voiture. J’ai refermé derrière elle. Elle était sauvée !

Un galgo n’est pas un chien comme les autres. Et un galgo n’est pas non plus identique à un autre galgo. C’est aberrant de devoir dire cela, mais à plusieurs reprises, je me suis aperçue que ce n’est pas évident pour tout le monde. Chaque galgo a sa personnalité, sa sensibilité, son histoire. C’est pour ça qu’ils sont uniques.

Ce n’est pas parce que vous avez déjà un galgo et que ça s’est très bien passé, que ce sera la même chose avec le suivant. A cause d’une négligence, une galga a failli perdre la vie. Une galga que nous avions sauvée.

Alors, s’il vous plait, adoptants, si vous voulez que nous vous fassions encore confiance, quand nous vous donnons des conseils, merci de les respecter.

Merci à Sandrine, Jean-Louis, Aurore, David, Sandrine de Bordeaux, Louise, Dominique, Nadine, et les quelques rares habitants de la région qui nous ont aidés.

 

ci contre Sandrine et Axel dans la voiture en attendant Elsasandrine et axel dans la voiture

Faire un don

Faire un don ou parrainer un galgo de notre association est une façon de nous aider dans nos actions. En retour, vous recevrez un reçu et une lettre de remerciements vous précisant l'action en cours menée par les bénévoles de [...]

Faire un don

Boutique

Vous pouvez soutenir l’association Europe des lévriers en commandant sur notre boutique des accessoires pour vos galgos et podencos.

Nous aider

Pour aider l’association Europe des lévriers, rien de plus simple :

Nous suivre