Vous avez visité notre site et souhaitez accueillir un lévrier martyr d’Espagne. Pour cela, il vous suffit de contacter le délégué de votre région en cliquant ici.

Responsable des adoptions :

Béatrice Monnet

OUI! On pend les Galgos en Espagne… 05 avril 2007 ajouté le 17 mars 2011

Partager

corde au couDepuis plusieurs jours, Antonio (avec qui EDL travaille depuis plusieurs mois) avait repéré un Galgo, gravement blessé, qui errait dans les environs de la petite ville de Martos, en Andalousie. Il avait averti les gens du coin, mais personne n’arrivait à l’attraper tant il était apeuré. Tous les jours, il lui a apporté de la nourriture, toujours au même endroit. Le Galgo venait s’alimenter la nuit, lorsqu’il n’y avait plus personne aux alentours. Même de loin sa blessure semblait extrêmement sérieuse. Du sang s’étalait sur son poitrail, il devait souffrir le martyr. Il fallait agir, vite. Antonio a donc mélangé un tranquillisant à la nourriture. Drogué, le Galgo s’est enfin laissé prendre.

Antonio, horrifié, a alors découvert que la blessure du Galgo provenait d’une corde en plastique flexible (type corde à linge) serrée avec un nœud coulant autour de son cou, la peau avait été sectionnée sur toute la surface en contact avec la corde, cette corde était profondément incrustée dans les muscles du cou entièrement mis à nus. Quelqu’un avait essayé de tuer ce Lévrier en lui appliquant la traditionnelle pendaison à l’Espagnole, encore une victime de la cruelle et lâche méthode du « Pianiste ». C’est un véritable miracle que ce Galgo ai réussi à s’échapper, terrifié, épuisé et saignant gravement après des heures de lutte contre la corde qui l’étouffait chaque instant un peu plus et qui sciait sa chaire impitoyablement à chaque soubresaut désespéré pour se libérer, il a ensuite traîné cette blessure atroce pendant plusieurs semaines avant d’être secouru…

Antonio l’a tout de suite porté chez un vétérinaire, ayant pris soin auparavant de faire constater cette tentative de pendaison à la Seprona. La Guardia Civil a d’ailleurs lancé une enquête pour rechercher l’auteur de cet acte barbare puni par le Code Pénal en Espagne et considéré comme un délit. Ce nouveau cas de maltraitance va être largement dénoncé. Hélas, les coupables sont rarement identifiés car ces pendaisons sont infligées dans des lieux reculés, en pleine campagne ou même à l’intérieur des propriétés privées. Ces galgueros continuent donc leurs méfaits en toute impunité. Bien entendu, la presse espagnole a été alertée et l’association SOS Galgos a l’intention de diffuser les images et l’histoire de ce pauvre Galgo pour tenter une fois de plus de faire bouger les choses dans son pays.

Aujourd’hui, seul le gouvernement Espagnol a le pouvoir de mettre fin à ces tortures. La Commission Européenne nous a écrit qu’elle ne pouvait pas agir car il n’existe aucune législation Européenne qui protège les animaux de compagnie. « Elle n’en continuera pas moins à suivre la question de près et à encourager les initiatives visant à sensibiliser l’opinion publique ». C’est bien ce que les associations Espagnoles et nous mêmes avons l’intention de faire…

En attendant, ce pauvre Galgo, baptisé Lazo par Antonio, a trouvé une famille à Barcelone qui va l’adopter et lui donner tout l’amour dont il a été jusqu’alors privé. Béatrice Monnet/Barbara LEFRANC, EDL avril 2007

Faire un don

Faire un don ou parrainer un galgo de notre association est une façon de nous aider dans nos actions. En retour, vous recevrez un reçu et une lettre de remerciements vous précisant l'action en cours menée par les bénévoles de [...]

Faire un don

Boutique

Vous pouvez soutenir l’association Europe des lévriers en commandant sur notre boutique des accessoires pour vos galgos et podencos.

Nous aider

Pour aider l’association Europe des lévriers, rien de plus simple :

Nous suivre