Vous avez visité notre site et souhaitez accueillir un lévrier martyr d’Espagne. Pour cela, il vous suffit de contacter le délégué de votre région en cliquant ici.

Responsable des adoptions :

Béatrice Monnet

EDL SAUVE LES DERNIERS GALGOS DE L’OPERATION HARRY ET CLAVIJO A CORDOUE ajouté le 27 mars 2011

Partager

équipe Europe des lévriersEn novembre 2008, des personnes mal informées annonçaient, sur un blog, la fin de l’opération Harry et Clavijo. C’était sans compter avec la réalité du terrain. C’était il y a un an. La Guardia Civil avait réussi à démantelé un trafic de galgos dans les provinces de Castilla y Leon, Castilla la Mancha et en Andalousie. Les bénéfices de ce trafic rapportaient aux malfrats des sommes exorbitantes (jusqu’à 30 000 euros pour un galgo !). Plusieurs centaines de galgos avaient été saisi par le juge en attendant de retrouver leur propriétaire grâce à la puce électronique pour ceux qui en était porteur. C’était la première fois que la justice Espagnole mettait « sous saisie » des êtres vivants. Que faire de tous ces chiens « inadoptables » et légalement « intouchables » ? Impossible de s’en débarrasser dans une perrera pour les euthanasier sans toucher au sacro-saint « droit de propriété ».

A Cordoue, 150 galgos ont végété ainsi pendant un an dans un refuge insalubre, sans que L’Europe Des Lévriers puisse intervenir ni même en parler ! La sanction aurait été de nous évincer parmi les candidats à l’adoption. Ce fut pour nous un calvaire de les voir disparaître. Certains sont retournés chez leur galguero, d’autres sont morts de pneumonie. Tandis que la décision du juge tardait à venir. En octobre dernier, cette décision tant attendue est enfin tombée. Nous avons obtenu la permission de prendre en charge les derniers galgos de l’opération Harry et Clavijo de Cordoue. Hélas, il n’en restait plus que… sept!

Alonso, Alvaro, Remi, Estela, Estrella, Celia, Linda sont tous remontés lors de notre dernier sauvetage en Espagne, le 20 octobre dernier. Ils venaient tout juste d’être « libres pour l’adoption » et il nous fallait faire vite pour ne pas être devancés par les galgueros. « Estrella serait partie la première », nous confie Cristina, émerveillée par la beauté de cette galga assez craintive. Enfin ! Ils sont sous notre protection. Enfin ! Ils sont en France. Enfin ! Ils vont pouvoir vivre une vie normale. Alonso était arrivé encore chiot dans ce refuge. Il a grandi là dedans et il a été fort heureusement épargné par la maladie. Il a un doigt cassé qui le fait souffrir, depuis combien de temps ? Alvaro, quant à lui, porte la marque des galgueros aux deux oreilles. Heureusement, son maître n’avait pas jugé bon de le « pucé ». Il ira vivre en Champagne-Ardennes dans une famille qui saura l’aimer ! Cette fois, l’opération Harry et Clavijo est bel et bien terminée pour ce qui concerne Cordoue.

Lors de ce sauvetage, nous avons aussi visité le refuge de Rosario à Herencia, injustement délaissée par d’anciennes associations Françaises et Espagnoles. La municipalité avait rasé son refuge pour aménager un terrain de football ! Seule contre tout un village, Rosario a été priée de prendre ses 150 chiens et d’aller voir ailleurs pour laisser place au ballon rond. Nous ignorons où elle puise la force de continuer, mais elle a pris ses 150 chiens et elle a réussi à reconstruire un refuge au milieu de nulle part. Dans ce refuge, il n’y a pas d’eau courante. Il n’y a pas de bénévole non plus. Elle est seule et elle n’a pas d’argent. Elle en est même réduite à donner du pain à ses chiens pour les nourrir. C’est là que TOM vit aujourd’hui avec deux autres mâtins. Nous l’avons caressé la mort dans l’âme, sans pouvoir lui offrir un avenir en France. C’est là aussi qu’un épagneul est devenu fou à force d’être enfermé. Il va et vient dans sa cage en tapant sa patte contre le mur à chaque fois. Un podenco de 3 ans et qui en parait 10, était allongé là avec toute la misère du monde dans les yeux. Rosario nous a expliqué qu’elle avait négocié avec les gitans pour le prendre, car ils le battaient avec des pierres et ils s’en servaient comme leurre dans les combats de chiens. Nous n’avons pas pu le prendre, mais nous reviendrons. Nous avons laissé dans ce refuge toutes les couvertures et sacs de croquettes que vous nous avez généreusement donnés pour l’Espagne. Une goutte d’eau, mais bon, c’est toujours ça.

Au total, nous avons sauvé 16 galgos lors de ce sauvetage. Ce fut le baptême du terrain pour notre nouvelle secrétaire, Laurence. Et comme dit Ghyslaine, notre trésorière, pour une « bleue », elle a assuré un max. « Le retour au bureau est un moment étrange où je me sens un peu « à côté », comme dans un espace intermédiaire entre le confort d’une vie bien lisse et les 3 jours précédents dans la poussière, les pipis-cacas, les calins poisseux des toutous….et les rigolades entre filles », confie Laurence. « Nous avons vécu la joie, les fous rires, la tristesse, la fatigue, le ramassage pipi-caca au petit déj, l’émotion et la douleur de laisser derrière nous des chiens malheureux et en danger ». C’est dur d’être de retour. On voudrait reprendre sa voiture et retourner là bas, près de ces gens si merveilleux qui se donnent avec tant dévouement à ces pauvres créatures dont le reste de la planète se fout complètement. Merci à Ghyslaine et à Pierrette et à Laurence d’avoir participé à ce sauvetage. Un grand merci également à Patricia de Seignosse pour nous avoir logés chez elle … avec les 16 galgos et podencos. Elle nous a attendu jusque tard dans la nuit et nous a accueilli avec gentillesse. Les chiens ont carrément souillés sa maison. Pourtant, elle les a regardés en souriant. Ils étaient sauvés. Et pour elle comme pour nous, c’est l’essentiel.

http://www.kizoa.com/i-Contact/sflite.swf?did=543297&kc=8694289

Faire un don

Faire un don ou parrainer un galgo de notre association est une façon de nous aider dans nos actions. En retour, vous recevrez un reçu et une lettre de remerciements vous précisant l'action en cours menée par les bénévoles de [...]

Faire un don

Boutique

Vous pouvez soutenir l’association Europe des lévriers en commandant sur notre boutique des accessoires pour vos galgos et podencos.

Nous aider

Pour aider l’association Europe des lévriers, rien de plus simple :

Nous suivre