Vous avez visité notre site et souhaitez accueillir un lévrier martyr d’Espagne. Pour cela, il vous suffit de contacter le délégué de votre région en cliquant ici.

Responsable des adoptions :

Béatrice Monnet

Attachée aux rails pour mourir ajouté le 15 avril 2012

Partager

Samedi 14 avril : un homme fait son jogging le long d’une ligne de chemin de fer comme tous les jours, quand, soudain, il voit une forme blanche bouger sur les rails. Il s’approche. C’est une galga ! La pauvre galga était attachée aux rails en attendant que le train lui passe dessus.

Le joggeur cherche un trou pour passer à travers le grillage. Son coeur bât la chamade. Les minutes sont comptées. A tout moment, un train peut arriver. Il appelle Inès avec son portable. Elle est connu dans le quartier pour sauver les galgos.

Pendant ce temps, le jogger trouve enfin un passage. Il détache les liens d’une toute petite galga apeurée et chétive qu’il porte dans ses bras. Elle est incapable de marcher. 20 minutes plus tard, le train est arrivé à toute vitesse. C’est à ce moment là qu’Inès le rejoint sous une pluie battante.

Inès habite à 2 km de là. Si l’homme avait eu besoin d’un peu plus temps pour traverser le grillage ou s’il avait attendu Inès, la galga serait morte à quelques minutes près. C’est un miracle.

La pauvre galga se repose maintenant chez Joanna, la soeur d’Inès. Elle marche en laisse sans tirer, elle est propre et, le plus étonnant, c’est qu’elle adore le mari de Joanna ! Ce pauvre petit trésor a dormi la nuit entière sans ouvrir un oeil ni bouger de sa couette bien chaude. Elle a environ 2 ans ! Inès et Cristina l’ont appelée Avia. Ce samedi 14 avril, la chance d’Avia a enfin tourné…

Comment un « être humain » peut-il en arriver à de tels extrêmes ? La galga est si vulnérable et docile ! Comment a-t-elle pu susciter autant de haine chez cet individu pour qu’il fasse le projet de l’attacher aux rails de chemin de fer plutôt que de l’abandonner ou la tuer ? Ce n’est même pas un acte sadique puisqu’il n’a même pas le « plaisir » de la voir mourir ! Il y a de la lâcheté et de la haine envers un être innocent. Incompréhensible !

Cette scène horrible s’est passée dans la banlieue de Madrid (voir la carte ci-dessous, B est là où Inès habite, A est l’endroit où la galga a été trouvée). Quelques mois plus tôt, nous avions trouvé le beau Valena attaché aux rails d’autoroute de Madrid alors que nous repartions vers la France.

<http://maps.google.es/maps?f=d&source=s_d&saddr=Camino+del+Congosto&daddr=Av+del+Ensanche+de+Vallecas&geocode=FVueZwId0SrJ_w%3BFcD6ZwIdquvI_w&sll=40.356814,-3.5812&sspn=0.03473,0.084543&vpsrc=6&t=h&hl=es&dirflg=w&mra=ltm&ie=UTF8&ll=40.355832,-3.593216&spn=0.034731,0.084543&z=14

Voir le diaporama :

Faire un don

Faire un don ou parrainer un galgo de notre association est une façon de nous aider dans nos actions. En retour, vous recevrez un reçu et une lettre de remerciements vous précisant l'action en cours menée par les bénévoles de [...]

Faire un don

Boutique

Vous pouvez soutenir l’association Europe des lévriers en commandant sur notre boutique des accessoires pour vos galgos et podencos.

Nous aider

Pour aider l’association Europe des lévriers, rien de plus simple :

Nous suivre