Vous avez visité notre site et souhaitez accueillir un lévrier martyr d’Espagne. Pour cela, il vous suffit de contacter le délégué de votre région en cliquant ici.

Responsable des adoptions :

Béatrice Monnet

250 chiens vont être tués à Albacete ! ajouté le 14 août 2012

Partager

Jusqu’à présent, cette perrera était différente des autres. Lors de son ouverture, il y a trois ans, elle avait fait le voeu pieu de ne pas pratiquer l’euthanasie. L’Europe Des Lévriers était devenue son partenaire privilégié en France en réservant systématiquement tous les galgos dès qu’ils arrivaient en fourrière pour qu’ils ne soient pas adoptés par des chasseurs Espagnols.

Hier, la nouvelle est tombée comme un couperet : la députation a ordonné de tuer 250 chiens. Au cours de l’été, la perrera a atteint un pic impressionnant de 300 chiens. Un échéancier  a été programmé pour qu’il n’en reste plus que 50 fin octobre. Dès que ce nombre sera dépassé, une vague d’euthanasie sera pratiquée.

Notre contact dans cette perrera nous a dit qu’il arrivait 8 à 10 chiens par jour. C’est dire le nombre d’euthanasies que la direction va devoir pratiquer.

Le trop grand nombre de chiens n’est pas la seule raison de cette décision drastique. La crise Espagnole y est aussi pour quelquechose. En période de crise, les chiens sont loin d’être la priorité et dépenser de l’argent pour les nourrir est mal vu par une certaine frange de la population. Certains salariés de la perrera ont d’ailleurs perdu leur emploi. Les chiens eux perdront la vie…

L’équipe Espagnole de l’Europe Des Lévriers est donc sur le pied de guerre. Maru va dès aujourd’hui récupérer les trois derniers galgos que nous n’avions pas pu transférer à Madrid, faute de places dans les voitures, à savoir Bixby, Aria et Lasca. Elle ramènera aussi deux petits chiens pour elle et nous n’avons pas eu le coeur de laisser le frère de Maya, notre petite croisée.

Fidèle à sa politique, l’Europe Des Lévriers ne prendra pas en charge d’autres chiens croisés ou non lévriers, parce que la situation est identique dans les SPA Françaises et que ce serait compromettre les chances d’adoption des petits batards Français. Eux aussi sont euthanasiés, et ce serait un non sens que de préférer sauver les chiens Espagnols plutôt que les chiens Français.

Reste les podencos. Nous avons d’énormes difficultés à leur trouver des familles et nous ne pouvons nous engager à les ramener en France en famille d’accueil sans grand espoir de les voir adopter. Tina et Tisco, les deux chiots podencos sortis de cette perrera, sont dans notre pension canine depuis un an sans que personne n’ait demandé à les adopter ! Pobe, sorti lui aussi de cette perrera, est en famille d’accueil dans l’est de la France depuis octobre dernier !!! Nous ne parlons même pas de la pauvre Vicky et la pauvre Maruja qui n’intéressent personne.

Comment dans ces conditions sauver les podencos en passe d’être tués à Albacete ? Nous avons donc décidé de diffuser les photos de ces podencos sur notre site en espérant que des familles seront touchés par certains d’entre eux et les adopterons. Les autres seront euthanasiés.

C’est la dure réalité de la protection animale. Et, comme on nous dit cette phrase, que je déteste, si souvent : « on ne peut pas tous les sauver » ! C’est vrai, mais tant de chiens vont mourrir après une vie de maltraitance et d’abandon !

Voir le diaporama :

Faire un don

Faire un don ou parrainer un galgo de notre association est une façon de nous aider dans nos actions. En retour, vous recevrez un reçu et une lettre de remerciements vous précisant l'action en cours menée par les bénévoles de [...]

Faire un don

Boutique

Vous pouvez soutenir l’association Europe des lévriers en commandant sur notre boutique des accessoires pour vos galgos et podencos.

Nous aider

Pour aider l’association Europe des lévriers, rien de plus simple :

Nous suivre